L’hiver du monde – Ken Follett

LhiverDuMonde

 

Titre: L’hiver du monde
Auteur: Ken Follett
Titre original: Winter of the world
Éditeur: Le livre de Poche
Nombre de pages: 1032
Adaptation:

Résumé:

1933, Hitler s’apprête à prendre le pouvoir. L’Allemagne entame les heures les plus sombres de son histoire et va entraîner le monde entier dans la barbarie et la destruction. Les cinq familles dont nous avons fait la connaissance dans La Chute des géants vont être emportées par le tourbillon de la Seconde Guerre mondiale. Amours contrariées, douloureux secrets, tragédies, coups du sort… Des salons du Yacht-Club de Buffalo à Pearl Harbor bombardé, des sentiers des Pyrénées espagnoles à Londres sous le Blitz, de Moscou en pleine évacuation à Berlin en ruines, Boy Fitzherbert, Carla von Ulrich, Lloyd Williams, Daisy Pechkov, Gus Dewar et les autres tenteront de faire face au milieu du chaos. Entre épopée historique et roman d’espionnage, histoire d’amour et thriller politique, ce deuxième volet de la magistrale trilogie du Siècle brosse une fresque inoubliable.

 

Critique:

« L’hiver du monde » est le deuxième tome de la trilogie « Siècle », le premier étant « La chute des géants » racontant la première guerre mondiale, ici on passe à la seconde. Comme vous le savez déjà surement, j’adore, Ken Follett! Il fait un travail d’historien magnifique. Mon seul reproche serait les « coïncidences » trop nombreuses mais bon si ça permet d’évider de rajouter des personnages qui sont déjà bien nombreux, il est pardonné.

Comme le premier, ce livre est un gros bijou. On retrouve les personnages du tome 1 donc je ne peux que vous conseiller de lire « la chute des géants » avant. Ils sont nombreux donc si vous ne vous souvenez plus des personnages il y a un récapitulatif au début du tome 2 (merci!). C’est terrible de les voir souffrir une deuxième, mais ce fût la réalité de cette époque.

Comme le précédent, Ken Follett raconte bien le côté diplomatique. Mais cette seconde guerre mondiale n’est pas qu’une simple reproduction de la première: certains enjeux ont changé. L’espionnage et l’importance des services de renseignements sont ajoutés à la diplomatie du premier tome: par exemple les russes recrutent des allemands pour connaitre les plans militaires de l’Allemagne. On découvre aussi l’importance des recherches scientifiques avec la bombe nucléaire. En vous disant cela, je ne vous spoile pas: c’est l’Histoire. D’ailleurs comment ça se fait que cette trilogie soit si attrayante alors que l’on connait déjà l’histoire finalement? Tout simplement parce qu’on vit avec les personnages. Si un des personnages principaux est envoyé sur le front mais qu’on sait déjà qui va gagner, on ne sait quand même pas si le personnage va survivre ou pas quelque soit le camps où il est.

Bref j’ai adoré ce livre, tout comme le premier, donc bien sur je vous le conseille. Je sais, plus de 1000 pages ce n’est pas rien mais si vous avez réussi à lire le précédent, celui là ne vous posera pas de problème.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s