Everything, everything – Nicola Yoon

Everything_Everything

 

 

Titre: Everything, everything
Auteur: Nicola Yoon
Titre original: Everything, everything
Éditeur: Bayard Jeuness
Nombre de pages: 350
Adaptation: Everything, everything

 

Résumé:

Madeline, dite Maddy, est une jeune femme de 18 ans qui souffre d’une forme de déficit immunitaire combiné sévère (la « maladie de l’enfant-bulle »). « Allergique au monde », elle n’a donc jamais mis le pied à l’extérieur de la demeure familiale, que sa mère hyperprotectrice garde soigneusement aseptisée avec l’aide d’une infirmière, et ce, tout en n’y laissant pénétrer que quelques visiteurs triés sur le volet, qui ont auparavant subi un examen médical approfondi et été décontaminés par un puissant jet d’air pendant une heure. L’héroïne a pourtant appris à se satisfaire de son quotidien, tissé de nombreuses lectures, de cours par correspondance et de jeux qu’elle s’est inventés avec sa mère. Ceci jusqu’au jour où elle rencontre Oliver, le nouveau voisin de 17 ans, qui fait naître en elle une soif irrépressible de découvrir le monde extérieur et de vivre pleinement l’histoire d’amour qui s’offre à elle. Même si elle doit pour ce faire mettre sa vie en danger …

 

Critique:

Ce livre est juste génial!! C’est une histoire d’amour que je n’oublierai pas, elle m’a captivée. J’ai vraiment ressenti le dilemme de Maddy entre vivre et découvrir, parce qu’en soit: vivre pour rien découvrir vaut-il le coup? Est-elle prête à mettre sa vie en danger pour découvrir le monde? Ou est-il préférable de rester chez soi, en sécurité, à faire tous les jours la même chose? Pour moi c’est simple, je ferai comme elle, je partirai à l’aventure. Après Maddy a conscience que sa maladie est un vrai handicape et elle n’a parfois pas envie de faire endurer ça à Olly.

Autant j’ai adoré le livre, mais son adaptation pas tant que ça. J’ai regardé le film après avoir lu le livre et j’ai trouvé les émotions des personnages en particulier ceux de la mère fades. Dans le livre j’arrivais à comprendre la mère. Mais dans le film je ne la comprends pas. Et puis dans le livre, on sent bien le dilemme de Maddy alors que dans le film on le sens moins.

En conclusion, je vous recommande le livre. Il est vraiment bien au point de me faire pleurer de temps en temps. Et puis, il n’est pas long. Par contre, pour le film, je suis mitigée. Je vous conseille plutôt de lire le livre.

2 commentaires sur « Everything, everything – Nicola Yoon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s